fbpx
0
Le Piñatex

Le Piñatex : la matière de demain

Le Piñatex arrive comme une aubaine, à l’heure ou la fast-fashion, dévaste tout sur son passage.

Historique

Durable, écologique mais aussi et surtout sociologique, le Piñatex est depuis 2014 l’une des alternatives au cuir animal, sans cruauté donc et dans un respect total de la Planète et de ses habitants. 

Ce dernier à été découvert et occidentalisé par la designer Espagnole Carmen Hijosa dans les années 90. Elle s’est inspirée d’un vêtement traditionnel Philippin nommé Barong Tagalog, constitué de fibres de feuilles d’ananas. En revanche, le Piñatex ne sera commercialisé et par conséquent exploitable, seulement après 10 années de recherches, en 2014. Pour une immersion totale dans les ateliers de conception de la Dre Hijosa, nous vous invitons grandement à visionner la vidéo réalisé par Cartier Women’s Initiative. Pour cette découverte, la Dre Hijosa à reçu en 2016 l’Awards décerné par la Fondation d’Art, dans la catégorie « Material Innovation ».

Le Piñatex ? Mais avant ?

Le Piñatex : Pina– pour ananas en Espagnol et -tex pour l’abréviation de textile. 

Mais ne nous y méprenons pas, le Piñatex est conçu à base de fibres de feuilles d’ananas. De manière générale, ces feuilles sont récoltées lors de la cueillette du fruit. Il s’agit ici de ne rien gaspiller : le fruit est consommé et les feuilles sont transformées. Ces dernières, sont un coproduit des plantations d’ananas existantes, qui étaient considérées comme un déchet et donc jetée ou brûlées mais peuvent à présent être utilisées pour créer ce textile et apporte un revenu additionnel aux communautés paysannes de l’industrie de l’ananas. 

En ce qui concerne la production du Piñatex, c’est à dire la transformation de la matière première, que sont les fibres contenues dans les feuilles de l’ananas, il faut en moyenne : 480 feuilles soit 16 ananas pour créer 1 mètre carré de Piñatex. Soit l’équivalent de deux sacs La Sauvage . Il n’y a pas besoin de matériaux bruts additionnels et aucun des matériaux chimiques interdit de la liste Cradle to Cradle® ne sont utilisés. C’est aussi une production en circuit fermé, ce qui signifie que les résidus des feuilles sont utilisés comme fertilisant naturel. De plus, le textile devrait bientôt être biodégradable ! Cependant, nous vous invitons à ne pas disposer vous-même de votre sac. Plus d’informations sur notre politique de retours ici.

Exemples d’accessoires de mode fabriqués en Pinatex

Comment l’introduire ?

Il est cependant important d’utiliser un vocabulaire adapté, lorsque que l’on parle de matériaux à base de végétaux. En effet, l’appellation « cuir végétal » pour désigner le Piñatex  (ou autre matière végétale) est erronée

Le « cuir » par sa définition définit un produit d’origine animal ou humain, de la « peau » par conséquent. Lorsqu’une enseigne ou une marque définit les matériaux de son produit comme étant du « cuir végétal », le produit n’en est pas moins Vegan. Cela signifie que, certes, le matériau est végétal, mais que son tannage est d’origine animal.

Allure Sauvage et le Piñatex ?

Allure Sauvage, propose avec sa maroquinerie des produits Vegan certifié de 100% de Piñatex. Lors de la négociation pour l’achat de Piñatex , pour notre première collection, nous n’avons pas eu le choix que de commencer avec la couleur Paprika. Nouvelle qui n’a pas effrayé Selena, mais voulait simplement dire que nous devions retravailler le design de cette collection. Dans le futur, nous pourrons utiliser les différentes couleurs de Piñatex disponibles et nous réjouissons de pouvoir vous présenter nos créations !

Allure Sauvage aime le Piñatex et ceux qui le font : 

Ananas-Anam, la startup Londonienne, est une entreprise qui se bat pour un impact social positif ainsi qu’un faible impact environnemental. Ils travaillent avec les valeurs d’une économie circulaire, en combinant la recherche et l’innovation afin d’augmenter le bien-être de la planète et de ses habitants, que cela soit dans les matériaux de base, la production, consommation ou la gestion des déchets. 

De plus, ils s’inspirent en continu de l’approche Cradle to Cradle® qui soutient les politiques du design écologique, intelligent et innovant en lien avec l’économie de l’environnement d’aujourd’hui. Il n’est pas nécessaire de mentionner que leur valeurs sont donc les mêmes que les nôtres. 

Aujourd’hui, les matières végétales deviennent de plus en plus populaires, pour notre plus grand bonheur. Acheter le produit d’une marque vegan, c’est dire non à une industrie dévastatrice pour l’environnement ainsi que les animaux et donc soutenir l’industrie éthique et positive de demain.

Sources : 

Nature Obsession
Ananas-Anam
Conso-Globe
Vivre-Demain

You Might Also Like...